lundi 8 août 2016

Ceci n'est pas un blog

Ce blog contient peu d'articles en révision afin d'éviter les répétitions. Une liste de Références classées par thèmes permet de se documenter. Les commentaires sont les bienvenus mais ils peuvent perdre du sens car je les utilise pour enrichir les articles.

Un espoir pour la France : http://www.conseilnational.fr


Les articles :

Education : effacer notre conditionnement initial
... retrouver la liberté de penser et le bon sens

Puzzle : verrouillage de la pensée, au delà de la "fabrication du consentement mis à jour le 12/03/2013.
... le blocage psychologique qui nous paralyse (éducation)

Pardon et culpabilité : le socle de l'esclavage moderne
... les moyens de parvenir à ce verrouillage


Esprit scientifique : il a disparu chez les "élites" qui cultivent l'imposture. mis à jour le 3 Novembre 2013
... tu ne comprendras pas

Nouvel ordre mondial (version ppm) : le jour de la liberté, tu feras ce qu'on te dira mis à jour le 4 Novembre2013
... après la spécialisation des individus, la spécialisation des nations

Fromage ou dessert : amour ou sexe. mis à jour le 2 Novembre 2013... tu ne jouiras pas, tu consommeras

Existence : le sens de la vie. 11 Novembre 2012.

Le mensonge de l'argent : comment les banquiers trichent. mise à jour partielle le 23 Août 2016
... secret bancaire, secret divin

Arbeit macht frei : esclave du chômage mis à jour le 9 Juillet 2012
... reste à ta place

Santé : la médecine remplace la guerre. mis à jour le 12 Mars 2013
... gestion de la dépopulation et de la terreur

Science fiction : les extra-terrestres attaquent la terre. mis à jour (mineure) le 8 Août 2012
... une idée pour la prochaine crise mondiale

Apocalypse : ce que savaient nos ancêtres  16 Avril 2014
... et que les prêtres nous ont enrobé de religion

Libération : par le cul ou la tête, il faut comprendre esclavage
... la bonne conscience du bourreau

Unanimité : la musique des fascistes, le terrorisme intellectuel.
... l'empire du Bien, dirait Philippe Muray

Résilience : je n'aime pas Boris Cyrulnik

Le sexe des mots : le français est une langue qui pue. mis à jour 14 Mai 2013.

Canada Dry : manipulation démocratique.... comme à la messe, nous garder sous hypnose

Anthropomanie : l'Homme est un animal inférieur.

Charlie : Je ne suis pas Charlie

Anonymat : coup de gueule (anecdote)

Roman : résidus autobiographiques mis à jour le 14 Avril 2014

Références : mis à jour Avril 2014


Ceci n'est pas un blog (résumé de ce blog) mis à jour 17 Décembre 2013.

Penser, c'est commencer à désobéir. Le prêt à penser inonde les média, partout on nous explique ce qu'il faut croire ou ne pas croire : des mensonges fabriqués par des employés qui doivent rapporter au moins leur salaire pour le conserver. Si l'on refuse de consommer l'information on est vite menacé et sanctionné, tout comme le mauvais parent suggère d'abord à l'enfant par la méthode douce, et en arrive aux coups si la manipulation ne fonctionne pas. Dans le prolongement de la violence éducative ordinaire, les affaires de pédophilies sont classées dans l'indifférence générale. Car le droit de dire non est interdit aux enfants, pour leur apprendre la vie, l'amour de gré ou de force, avec papa, tonton, le curé, l'imam ou le rabbin. La prostitution est moche mais les abolitionnistes sont rares, et le viol consenti est le lot commun de la vie de couple. Qui entretient et profite de cette éducation violente ?

L'agriculture et l'élevage animal existe depuis 10 000 ans. L'élevage humain a suivi peu après, celui dont parle "Porcherie", la jolie chanson des Béruriers Noirs. Le porc n'a pas conscience que son fermier s'occupe de lui pour le manger, L'humain géré par la politique n'en a pas davantage conscience. Le mensonge intéressé existe donc dans le cerveau de l'homme depuis 10 000 ans et c'est également l'âge des premiers charniers : l’abattoir n'est pas loin de la porcherie. Prendre conscience de cette potentialité de manipulation change la perspective historique. Le niveau de conscience de chaque collabo est très variable, il y a quelques véritables salauds, et un grand nombre de suiveurs aux scrupules endormis par les avantages de la collaboration. Il existe enfin de vrais croyants qui croient dur comme fer au premier degré, en un dieu, un vaccin, une molécule, un produit, etc. Ceux là sont les plus efficaces pour pérenniser l'exploitation violente et inhumaine de la Porcherie car ils ont leur (in)conscience pour eux. Il est inutile de se battre contre eux, et cela fait même partie du plan des fermiers. Périodiquement des combats sont organisés pour réguler la natalité, supprimer les gêneurs (Jaurès), les mécréants, les négationnistes qui refusent de croire l'Histoire. Ces combats organisés s'appellent des guerres, des crises, des génocides, des révolutions. Ils ont même inventé la guerre froide, une fausse guerre, avec des bombes atomiques qui n'auront jamais servi, et pourquoi pas jamais existé. Quelle que soit la formule les fermiers tirent les marrons du feu, dépouillent les cadavres, font la morale et écrivent leur petite histoire. A-t-on jamais vu une religion ou un état démissionner après une guerre ?

Tous les besoins vitaux sont couverts dans notre civilisation post-industrielle. La capacité de production permet à une poignée de travailleurs de produire assez pour nourrir et loger tout le reste de la population : le chômage en est la preuve, sans parler du travail fictif de la majorité d'entre nous. Si l'humanité avait un véritable objectif de résultat, nous serions tous au travail à temps plein, or ce n'est pas le cas ! Trente pour-cent de la nourriture mondiale est perdue. Les exigences d'efficacité et de performance de notre société sont en contradiction avec le chômage : la productivité est utilisée par nos dirigeants pour augmenter le chômage ! Le salaire des derniers salariés surexploités leur suffit à peine pour vivre et les deux tiers du monde vit dans la misère. On s'interroge sur l'agriculture avec bon sens mais tous les domaines de l'activité humaine sont dans le même état : médecine, énergie, technologie, média sont frappés par la même impuissance. Pourtant la France vivait relativement bien il y a 100 ans, en autarcie et sans chômage, la vie des années folles devenait tellement belle que la "grande" guerre a du être fabriquée pour calmer tout ça, puis la "crise" de 29, puis la "drôle" de guerre, puis la guerre "froide", et enfin la guerre "économique", et après nous avoir fait deux fois le coup de la guerre "mondiale", maintenant la crise financière du même nom. Quel manque d'imagination ! Malgré les découvertes mirobolantes survenues depuis et bien souvent mises au crédit des guerres en cours d'Histoire, la situation de l'humanité n'est pas enviable. Qui a volé la surpuissance des outils de production et le produit de l'exploitation sauvage de la planète ?

1920, c'était bien.
Demandez le aux centenaires.
Les gonzesses n'étaient pas bouffies par la pilule.
Elles ne se faisaient pas arracher les seins en clinique par des cancérologues.
Elles ne passaient pas leur vie à remplir des poubelles.
Tout le monde mangeait, bio sans le savoir.
Même en Afrique ou en Haïti.
On naissait à la maison.
On jouissait.

Le mythe de la croissance éternelle est cultivé par nos maîtres afin d'entretenir notre esclavage pendant qu'une fange de nouveaux riches se goberge sans pudeur pour inscrire sa  supériorité dans nos esprits. Que faire quand la croissance est arrivée au sommet du gaspillage sur une planète aux ressources finies ? La destruction est la seule solution. Son alliée la peur créée de nouveaux besoins : armes, drogues, assurances, permis, licences, patentes, brevets, vaccins, retraites, anti-virus : cette activité humaine ne sert à rien, elle neutralise l'énergie à défaut de pouvoir la contrôler. Les puissants occupent leur temps à détruire le génie humain qui leur échappe, éradiquent les jeunes pousses qui mettent en péril leur domination, camouflent leur impuissance à créer par la destruction et l'obsolescence programmées. La complicité des banques dans le financement opaque de progrès factice est occultée par le sacro-saint secret bancaire soutenu par les profiteurs. Les légendes des nouveaux génies de l'histoire moderne entretiennent l'espoir là où le Loto a échoué. Bill Gates a inventé l'informatique dans son garage, et Steve Jobs a inventé la peinture blanche. Google vaut des milliards et pourtant ils sont partis de rien. Si nous ne sommes pas capables de réaliser de tels miracles, c'est probablement par manque de qualités entrepreneuriales. Jouons encore, la queue du Mickey semble si proche.

Les puissants ne sont pas différent de nous, issus de la même matrice, forgés un peu plus durement pour nous trancher sans peine. Ils sont les victimes revanchardes qui tentent de s'échapper de leur existence en débordant sur la nôtre. Ils recommandent de punir les enfants, ils construisent des prisons et des écoles avec le même esprit. Mais la véritable prison est dans la tête de tous. La justice est criée comme le pain qui manque, on organise la mise à mort des méchants, la guillotine sur la place publique est remplacée par l’exécution en direct à la TV, on paie des "grands reporters" pour aller filmer de près des génocides et on glorifie la mort du héros caméraman pourtant beaucoup moins probable que celle d'un pompier amateur. Notre société récompense les bons et punit les méchants pour donner l'illusion d'une bonne gestion. Mais que fait elle des autres ? Ceux qui veulent seulement vivre avec leur héritage parfois déjà lourd ? Par exemple on ne choisit pas d'être raciste, pédophile ou malade, on le subit généralement après avoir encaissé. On devrait avoir le droit d'appeler à l'aide pour se soigner mais personne ne veut l'entendre, tout le monde veut punir l'autre pour exorciser ses propres pulsions qui affleurent. Le peuple hurle d'autant plus fort à la peine de mort qu'il a les cuisses sales, il frappe les enfants et viole les femme quand ce n'est pas l'inverse, il veut voir la justice dans le cirque pour se persuader qu'il est bien spectateur dans l'arène, dans les gradins avec ses copains bruyants. Qui a transformé l'humanité en horde punitive ?

Nos maîtres nous vendent aussi le Progrès comme autrefois le Paradis. La peur est le carburant du "progrès", peur de la chose ou de la loi sa maquerelle. La peur est une émotion naturelle et protectrice quand elle est proportionnelle au danger. Mais la peur de mourir en mangeant un concombre espagnol ou un rosbif anglais n'est-elle pas overkill ? Que signifie la peur de tout perdre quand il nous reste si peu ? La paix sociale d'une nation réduite à la mendicité serait-elle si bon marché sans la peur ? Qui fabrique cette peur inhumaine ? Cette peur fabrique des collabos qui balancent, des adhérents qui cherchent une famille, des consommateurs qui achètent par peur de faire, des électeurs qui confient leur destin de peur de le vivre. Le mal de vivre exprime ce que les consciences refusent de dire : tout le monde est malade malgré le chauffage la nourriture et l'eau potable. La tromperie du progrès nous réduit en esclavage au profit de nouveaux prêtres psychotiques, shootés comme la pythie de Delphes. Quelle est la valeur ajoutée d'un emploi de bureau à triturer des chiffres et des lettres pour escroquer nos voisins ... qui font le même métier ? Quelle valeur créée le politicard véreux défoncé à la coke qui passe sa vie à partouzer et conserve la prétention de nous expliquer la vie ? La démocratie est-elle à ce point malade que seuls les professionnels de la politique pourraient la comprendre ? Je croyais au contraire la démocratie l'affaire de tous. Quelle est la valeur d'un médicament qui rend malade ? pourquoi dans le meilleur des mondes la santé de tous n'est-elle pas une évidence ? pourquoi l'hydre médicale qui prospère nous demande-t-elle avec une insistance menaçante croissante de donner pour ces nouvelles maladies qui poussent comme la misère dans la chair de nos enfants ? Plus on progresse plus la situation empire. Ne nourrit-on pas la bête immonde du progrès ?

En tant que scientifique, je me moque souvent de la thèse officielle par les incohérences qu'elle porte en elle. Je n'exclus pas non plus l'intentionnalité de laisser suinter la bêtise de la manipulation (canard enchaîné, mediapart, agoravox, rue89, wikileaks, wikistrikes, etc.) pour alimenter le prochain conflit. Mais si les événements exhibés frénétiquement étaient le fruit du hasard, on devrait obtenir une thèse officielle aléatoirement profitable aux tenanciers. Or, le rendement de l'histoire médiatisée est toujours optimal ! comme dans un film à gros budget. Cela signifie que les événements sont organisés. Il n'y a pas de hasard dans les événements médiatisés comme les attentats du 11 Septembre (WTC 911), pas de tsunami chez les amis (machine de Pamir, Haarp), pas de ministre cancéreux (sur diagnostique, DCA), pas de capture crédible pour Hitler, Bin Laden ou Kadhafi, pas de bombardement des châteaux royaux, uniquement de la planification. Jaurès, Kenedy, Mohammed Merah, Mesrine, Coluche, Ballavoine ou Bérégovoy ne diront pas le contraire car les morts ne parlent pas. Ce biais statistique prouve que ces événements sont déclenchés froidement par des salauds. Dans le prolongement de la naissance violente : mutilation sexuelle ou psychologique, maltraitance primale, vaccination précoce et sur-dosée, mort subite, éducation débilitante, dérapages, attentats, guerres, chambres à gaz et autres délires inexplicables : tout cela est planifié par les gens qui nous gouvernent et mis en scène pour nous garder sous emprise. Cette organisation criminelle est rendue possible par l'immense marge de manœuvre de l'outil de production qui finance l'appareil politique et industriel factice au service du simulacre. Même les femmes simulent sans savoir qu'elles ne jouissent pas, leur plaisir confisqué se retrouve marchandé dans la consommation, glorifié par la publicité, illustré par la pornographie, institutionnalisé par les joueurs de foot et les hommes politiques. Le harcèlement sexuel n'est plus un délit suite à la demande du député criminel Gérard Ducray. La mythologie moderne distillée par les média h24 est donc un mauvais film avec de vrais morts, sans parler des autres biais liés au choix éditorial, à la dilution dans les faits divers ou au masquage par le damage limitation : un travail de second couteaux laissé aux serviteurs zélés des rédactions.

Je ne cherche pas à démontrer comme le fait l'Histoire, cette vénale qui ronronne chez les vainqueurs et se moque bien des morts ... à l'exception de ceux de la Shoah dont le devoir de mémoire démontre la pureté du monde ... morts pour nos péchés comme Jésus sur la croix tandis que 50000 petits bronzés meurent de faim chaque jour malgré les vaccins injectés gratuitement par le bon docteur blanc -  un détail de l'histoire quotidienne et actuelle. On nous raconte qu'ils baisent comme des lapins, la controverse de Valladolid n'est pas close : elle a changé de cible. Fabriquer de fausses preuves quand on gagne la guerre n'est pas difficile, dans cette perspective une preuve historique ou scientifique n'est pas un argument qui peut remplacer la réflexion : Jésus aurait marché sur l'eau et Armstrong sur la Lune (la science est la nouvelle religion). Ces parfums frelatés ne couvrent pas l'odeur putride de l'humanité. Pourquoi ces mensonges de l'Histoire ?

La haine entre les humains est attisée par l'argent, avec l'aide fréquente des religions, l'antisémitisme fait du juif une exception destinée à un traitement spécial. Le chrétien ou le musulman a-t-il une religion inférieure ? on parle bien de religion et non de race - on est pas des nazis. Aux yeux de l'inquisition moderne je suis probablement suspect de racisme et d'homophobie car je n'ai jamais sodomisé un nègre avec volupté. Je suis révisionniste comme tout scientifique digne de ce nom, et négationniste si les histoires ne me plaisent pas. De même que l'antisémitisme est un concept raciste, le négationnisme est un concept fasciste : il donne le droit de condamner sans jugement et sans appel les personnes qui ne sont pas d'accord. En France il est interdit de contredire la thèse officielle sous peine d'être ridiculisé dans "la théorie du complot" qui est toujours opposée aux faits et aux preuves scientifiques déguisés en blouse blanche. Notons au passage le point d'accumulation sémantique de La théorie Du complot. Une seule théorie possible, un seul complot possible : celui qui s'oppose à la toute puissance des fascistes cagoulés qui nous gouvernent : il est urgent de devenir négationniste.

La dictature du Bien ne s'exprime pas de manière bruyante avec des bottes en cuir, mais elle gère l'exclusion et la destruction des anti-citoyens de manière aussi méthodique. La novlangue est enseignée à l'école, rabâchée par les média, sponsorisée par les budgets de l'éducation (Charlotte Iserbyt) favorisée par les réseaux sociaux et Google (qui héberge ce blog). L'accès à l'information est relativement ouvert afin de permettre la mesure de l'audience ... en attendant de passer à l'acte. Comment se passera le prochain nettoyage ? comme d'habitude à la faveur d'un état d'urgence qui permettra tous les abus. Les attentats du 11 Septembre ont validé le principe. La famine et la guerre civile induite par l'écroulement de l'euro et du dollar fera le reste.

Le collabo passera son chemin, dépouillé de l'estime de soi depuis la naissance, et paralysé par les dissonances cognitives de son conditionnement. Il se mentira à lui-même contre un salaire et un peu d'estime sociale, il paiera cher quelques produits pour aller mieux ou achever de se détruire. Il restera bien persuadé que si une situation se dégrade malgré un traitement, c'est par manque de force dans le traitement. Si un enfant tourne mal, il faut punir plus fort. Si l'économie va mal, c'est de la faute des chômeurs qui ne travaillent pas. Si on souffre de cancer ou de SIDA il faut vacciner plus fort. Pour perdre moins de soldats il faut en envoyer davantage. Etc. Ces recettes faciles qui donnent l'impression d'inverser la cause et la conséquence sont martelées dans tous les domaines au point d'en faire un nouveau mode de pensée. La réalité est un fait (conséquence) mais qui est utilisé comme un argument (cause). La réalité constitue l'hypothèse fausse du sophisme qui mène à prendre toujours la mauvaise décision et amplifie le désastre. Et le constat est là : le progrès technique permet en peu de temps à une personne seule de faire le travail de 100 personnes, les ressources naturelles sont offertes au saccage des "corporations" après des opérations de guerre chirurgicale à la machette. Mais pourtant tout le monde est à la rue au bord de la malnutrition et dans une grande détresse psychosomatique. Qui a volé le progrès en nous faisant penser à l'envers ?

Si vous prenez conscience malgré votre importance sociale d'être un programme dans "The Matrix", c'est que vous ne répondez pas à ces questions par vous-même, par découragement, par lassitude, ou par peur de voir une autre vérité. Si vous êtes fatigué de ne pas jouir de la vie, il faut commencer par effacer la peur qu'on vous a injecté dès le berceau. Il ne s'agit pas de la peur de sauter à l'élastique, ou de rouler bourré car n'importe qui peut le faire, dégouté de cette vie de merde. Je parle de la terreur décrite par Alice Miller (la peur de mourir) de dire non à ses parents, à l'autorité, au chef, au médecin, au professeur, au képi, au conjoint dominant, etc. car la liste est longue de tous ces fantômes de parents à qui on ose pas dire non et qui nous violent du matin au soir. Je parle de la peur d'être seul au point de s'encoupler avec n'importe qui, non affilié à un parti, une loge, une religion, une communauté. Toutes ces familles sont comme les musiciens du Titanic : destinés à mourir en musique pour sauver la première classe, et jouant d'autant plus fort que le bateau coule. On peut se libérer des croyances confortables, incroyables mais fausses, simplement en y répondant par soi-même, c'est l'objet de ce blog. Je vous propose d'engendrer une autre réalité par une réflexion sur des banalités quotidiennes (ex : Tours-Manchester à 12 euros) et non sur des "preuves" ou des "faits" constatés par d'autres qui sont majoritairement des mensonges diffusés comme naguère la platitude de la Terre. Toutes les bonnes réponses sont en nous, sinon comment pourrait-on les reconnaître ?

lundi 1 août 2016

Education

La vie est comme un saut en parachute : on ne choisit pas tout, seule la fin est une certitude. La navigation commence en pilotage automatique et se poursuit parfois avec des périodes d'amnésie. La balistique de la naissance fait beaucoup, et si notre vitalité n'a pas été trop écrasée, notre conscience nous permettra de nous déconstruire pour renaître dans notre vraie nature. Après ce travail de rééducation, je vous livre ici un résumé de là où je suis arrivé.

ABRUTISSEMENT:
Abrutir le peuple par le truchement de la monnaie est le jeu préféré des maîtres. Ils fabriquent l'argent et arrosent les entreprises les plus malsaines dans tous les domaines ainsi que les media servant la messe de l'économie.
Par différentiel cet arrosage détruit les véritables créateurs de richesses comme les agriculteurs qui préfèrent la nature à la chimie ou les médecins qui préfèrent leurs malades aux labos.
Cette société débile qui pédale à l'envers pour un peu de monnaie de singe est revenue une armée de cons. Les maîtres sont finalement devenus des rois des cons.

HISTOIRE:
Le niveau de conscience dépend des informations collectées, avec une partie académique - école et institutions - et une partie propre à chacun qui dépend des rencontres. La programmation initiale a une emprise forte décrite dans le billet Puzzle pour la majorité d'entre nous. D'autres individus subissent des conditionnement plus forts, ils sont issus de lignées prédestinées et constituent les élites, ou sont raflés dans la population et correspondent aux affaires pédocriminelles que la Justice ne résout jamais. Ces conditionnement traumatiques (MK-ultra) basés sur la fabrication de personnalités dissociées sont très bien décrits sur le site http://pedopolis.com. Ces techniques de programmation violentes ont été mises au point par les Jésuites, qui ont organisé l'Inquisition à dessein pour obtenir le matériel humain et les conditions nécessaires à la mise au point du procédé. Ces techniques de conditionnement ont ensuite été modernisées par les nazis, financés par les Rothschild et pilotés par les Anglais. Les camps de la mort sont des laboratoires d'expérimentations qui permettent de qualifier les nouveaux outils issus de l'électricité et de la chimie. Le folklore nazi est une couverture pour ce travail de mise au point minutieux (et le nettoyage des libre penseurs). Adolf Jacob Hitler, le bâtard de Rothschild est programmé en Angleterre par le Tavistock Institute. A la fin de la guerre il est exfiltré par Ian Flemming qui popularisera sa prouesse dans James Bond s'échappant toujours d'un bunker façon Reichstag en flammes - la programmation cachée à destination du reste de l'humanité. Après 1945, les scientifiques précieux sur le nucléaire, les fusées, ou le conditionnement sont récupérés par les américains pour continuer leur travail (Operation Paperclip). Joseph Mengele l'ange de la mort des camps nazis met au point avec la CIA le programme MK-ultra qui amènera Bill Clinton à faire des excuses public au peuple américain pour les milliers de victimes torturées dans les hôpitaux psychiatriques sous prétexte de les guérir. En France on a eu Pont-Saint-Esprit, Outreau, l'Arche de Zoe, et maintenant la viande fraîche des "migrants". Ces programmes sont couplés aux rites malsains de la franc-maçonnerie auxquels participent la plupart de nos hauts dirigeants, faisant ainsi d'une pierre deux coups. Cette jouissance est en partie explicable par la consommation d'adrénaline humaine dont la production est assurée par la consommation de la victime, une drogue risquée pour qui la cultive soi-même. Ces rites sont aussi la communion malsaine de la religion du pape noir qui soude bien ses membres (pour la première fois dans l'histoire de l'Eglise enfin soumise à la maçonnerie, le général jésuite - François - a pris la place de pape).

EXTRATERRESTRE:
Dans les sources d'informations alternatives on trouve des références à des "entités" ou "intelligences" extraterrestres. C'est la base de la désinformation : mélanger l'information pertinente avec des délires afin de la discréditer. De la même manière le front national a été fabriqué pour y déverser les bonnes idées politiques et les rendre intouchables.
Pour le moment, je n'ai pas de raison de croire à l'existence d'intelligence extraterrestre sur notre planète, ni maintenant, ni autrefois. Nos maîtres sont inhumains, et utilisent de l'intelligence artificielle pour nous modéliser/surveiller/manipuler. Le terme AI souvent proche de ET désigne l'intelligence artificielle en informatique, depuis les années 80 où j'en faisais dans mon école d'ingénieur. Cette AI est présente partout dans les datacenters pour nous profiler et mettre au point les simulateurs, comme le hasch-tag CHARLIE premier mondial 27 minutes après la tuerie, donc forcément préparé à l'avance et massivement propagé par tous les collabos du net. Là encore, les media explique que c'est normal, c'est le miracle de la technologie. Je suis développeur et je n'y crois pas. Il faudrait que tout le monde soit en permanence sur le net pour faire gonfler ces conneries à cette vitesse là, connecté et à l'affut du scoop. Il faudrait que le temps moyen de scrutation des internautes soit très inférieur à 27 minutes, même en forwardant à 100 personnes à chaque cycle. Ce miracle n'est pas plus technologique que la réussite de facebook n'est économique, une tricherie. Tous nos périphériques connectés clavier/micro/caméra/téléphone/télévision et bientôt notre réfrigérateur sont potentiellement en train d'analyser/reconnaître/retranscrire/analyser nos activités, même éteints/déconnectés. Ces données sont prédigérées/indexées/packagées/cryptées et balancées à la matrice à la faveur des "mises à jour" quasi-quotidiennes. L'utilisation de la technologie pour notre asservissement n'a rien d'extra-terrestre.

KAMIKAZE, POLITIQUE, ARTISTE, SUPER-SOLDAT:
Ces personnes sont fabriquées. Elles ne réussissent pas parce qu'elles sont méritantes, mais parce qu'elles sortent de la matrice avec le financement, l'agent, et le suivi. Il existe beaucoup d'artistes autour de nous, mais aucun n'arrive à gagner sa vie comme les trous de balles qui peuplent les écrans, tous affublés d'une succes story absolument incroyable, comme Bill Gates qui invente le BASIC dans son garage, ou  Steve Jobs qui invente la peinture blanche à force de méditation.
William H Gates II              est déjà dans le plan des Rockfeller

William H Gates III               alias "Bill Gates"

















Comment peut-on croire aux histoires de self-made-man et aux success stories à l'américaine quand la dynastie s'affirme depuis déjà 3 générations comme les Bush ou les autres ? Avec le même nom et le même prénom, pour se distinguer des prolétaires et s'imaginer immortel. Depuis l'existence d'Internet, ces héritages sont camouflés derrière des noms banalisés comme Angela Merkel. Un grand cheptel de bâtard est entretenu et peuple les réserves de candidats présentés au vote dans les 280 républiques du monde, autant de républiques pour si peu de liberté donne le vertige.

Pour se convaincre de l'omniprésence des rejetons illuminati dans l'entertainment pour nous formater le bulbe, on pourra trouver des lectures éclairantes avec les mots clef : tavistock jesuit leipzig (connexion), à combiner avec "the beatles" "rolling stones" "leonard cohen" "muse" "kubrick" etc. Cela fonctionne avec la plupart des personnalités publiques, y compris celles décédées prématurément pour écart de conduite, presque toutes fabriquées par des conditionnements Tavistock Institute / MK-ultra et transmetteurs dociles de leur venin arachnéen. Pour comprendre l'histoire récente (100 ans) on pourra aussi lire Antony Sutton (Skull & Bones) ou Robin De Ruiter (Nazis & USA). Etienne Chouard explique bien l'arnaque du système électoral, et David Graeber celui de l'argent, avec une perspective anthropologie passionnante. Le livre de Philippe de Villiers est très agréable à lire aussi, même pour un scientifique athée et négationniste ;-)

HUMANITE:
En dessous de ces personnages proéminents glorifiés par les média, se trouvent les être humains, pas trop dénaturés quoique élevés dans une violence ordinaire, écrasés par un quotidien bien entretenu à l'aide de toutes les technologies modernes. Une médecine pire que celle raillée par Molière, avec ses vaccins qui tuent, ses faux cancers, son faux sida, et ses vraies thérapies  mortelles pour finir le client quand il commence à comprendre (et avant qu'il parle). On nous a fait croire que Jésus a marché sur l'eau, puis que Armstrong a marché sur la Lune, on progresse avec la science. Mais le seul constat qui demeure est que tout le monde déprime, malade, inutile, nuisible, bon à détruire. On devrait se résigner à disparaître, à manger des sauterelles et de la spiruline.
Dès la naissance, nos enfants sont maltraités avec application. L'école infiltrée par la franc-maçonnerie (comme toutes les institutions) fait tout ce qu'elle peut pour ne rien apprendre d'utile aux enfants. Charlotte Iserbyt en parle très bien pour les USA. La méthode globale par exemple, empêche de penser l'écriture, tout en donnant l'impression de savoir lire. C'est grâce à elle que les jeunes ingénieurs ne savent plus écrire et confondent infinitif et participe passé, laissant planer sur chaque phrase un doute sur ce qui est fait ou à faire (je travaille dans le nucléaire). Cette méthode globale était à l'origine conçue pour des enfants handicapés, et elle a été diffusée par la fondation Rockefeller dans tous les pays du monde, à côté des théories du genre et du transhumanisme. Pendant ce temps les épandages aériens maintiennent le peuple et son agriculture dans une débilité incompréhensible. Le conseil d'état est complice et tente de cacher la vérité : http://www.acseipica.fr/etude-de-la-pollution-generee-par-le-transport-aerien-amendement-de-lassemblee-nationale-au-gouvernement-annule-par-le-conseil-constitutionnel/ :




de la vapeur d'eau ?
 






de la chimie ?









presque tous les jours ?







Mes analyses de sang indiquent 28µg/L de strontium et 10 µg/L d'aluminium. D'autres personnes de l'Acseipica ont des taux d'aluminium et de baryum très élevés, jusqu'à 200µg/L quand 5µg/L serait déjà beaucoup. On nous raconte que cela vient de la pollution alors que nos usines ont disparu. Cela pourrait venir de l'eau du robinet pleine de chlore, d'aluminium, et de fluor (comme dans les camps de travail pour calmer les gens). Je mange autant que possible des produits locaux ou de mon jardin, mais l'eau de pluie et mes légumes aussi sont pollués par ces métaux, pourquoi ? Voir Overcast.

COMPLOT:
Chaque décision sans justification est la preuve d'un complot : le responsable reste muet car il est incapable d'inventer une explication crédible. Ce mutisme des responsables est une preuve de mépris, pire qu'une thèse officielle même grossière qui laisse prise au bon sens et expose ses contradictions intrinsèques.
Inversement nier l'existence de tout complot est consternant et contredit par les "informations" des médias dégoulinantes d'absurdités révoltantes : tous les kamikazes crient Allah akbar en finissant le boulot, le ministre Bernard Cazeneuve protège le trafiquant Claude Hermant par le secret défense, le trou de la couche d'ozone avance à la vitesse d'un cheval au galop depuis les années 80, le SIDA devait anéantir l'humanité en 2000 (au cas où la fin du monde ne suffirait pas), le pôle nord devait fondre en 2015 d'après Al Gore ...
Cette insulte à notre intelligence transpire aussi des déclarations de l'élite décomplexée quand elle n'est pas grossièrement mise en scène et popularisée ("casse toi pov' con", "mon ennemi c'est la finance").
Ce mépris n'est pas intentionnel car les élites ne connaissent pas le respect, elles ont été programmées dans la violence par leurs propres familles façon MK-ultra. Elles n'ont plus accès à leurs émotions, au point que certains éveillés les baptisent 'reptiliens', 'entité sans âme' et même extra-terrestres ;-)
Par contre la diffusion de ce 'mépris' par les média est intentionnelle et tente vainement d'imprimer l'infériorité du peuple, car les collabos sont toujours du côté du manche. Ces cons là grouillent près des dieux et pensent acheter leur place au paradis le jour du grand soir mais ils se trompent, ils seront nettoyés en premier comme les franc-maçons de base pendant la seconde guerre mondiale, laissant ainsi les grands pourris des dernier échelons se plaindre avec une vitalité indécente qu'eux aussi "ont beaucoup souffert".




SURVEILLANCE:
La provocation attisée par ces complots grossiers sert aussi à modéliser notre comportement, tout comme les variations de prix, les faits divers, les 49-3 ou les tueries. Ce travail occulte bénéficie de la collaboration des infrastructures internet grassement sponsorisées par la banque. Le traitement du big-data fait partie de l'écosystème des objets connectés, du linky à la TV connectée en passant par la banque et les téléphones.
Chaque événement fortuit ou programmé permet de régler le simulateur de société. Le paramétrage est d'autant plus simple à régler que les stimuli sont forts et isolés (cela permet de négliger les autres paramètres et de modéliser des fonctions unitaires). C'est pourquoi les media rabâchent tous en boucle et en même temps la même "information".
D'autres paramètres cachés sont également surveillés (loi masquée, décès ignoré par les médias, occupation militaire de la France par l'OTAN http://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl15-286.html camouflée derrière l'animation "El Khromi").
Cette phase de modélisation permet aussi de mesurer l'adversaire, tout comme le boxeur lance des poings légers à la face de l'autre en début de round avant d'envoyer du lourd. Identification des meneurs, préparation de scénario, déploiement d'infrastructures de type LGV ou NDDL qui sont en réalité commandées par l'OTAN pour déployer ses troupes en France :





LGV ou ligne de démarcation OTAN ?






pas d'alimentation EDF, ça fonctionne sur batteries !









les douanes n'ouvrent pas, c'est piégé ?
ailleurs il est écrit : "danger : microwaves"
réponse officielle de la mairie "c'est pour RFF"








RESET:
Notre agriculture ne produit plus rien de comestible pour les humains, elle requiert une grande quantité de carburant et de chimie nocive. La nourriture arrive en cargo ou camion de pays lointains : nous sommes à la merci de l'euro. Un blackout électrique couperait l'eau et décimerait la population en quelques jours. Le peuple mesure bien cette menace à peine voilée quand les grands franc-maçons expliquent que l'Europe protège de la guerre, tout comme le racket protège les commerces, "tuto va bene" si tu payes ton assurance mais attention à ta vitrine si tu refuses. Le peuple cultive à nouveau son jardin dans lequel plus rien de pousse sans soleil et contaminé par les épandages aériens. On rêve de virer ces parasites qui vivent sur notre dos et sont incapables de se faire cuire des nouilles, mais on sait aussi que l'éveil déclenche la punition. Il faut se préparer, cultiver, troquer, réparer, se débrancher progressivement de la matrice, et peut-être un jour réinventer une autre forme de société, sans économie, sans "partage", sans eux ... en espérant que cela arrivera avant la prochaine inversion des pôles magnétiques de notre Terre ;-)






compteur pour blog